Archiv der Kategorie: Uncategorized

La coupe du monde des femmes – un changement dans l’air

Impossible de dire aujourd’hui que le féminisme est mort. Et surtout pas en Allemagne. Dans le pays de « l’unité, le droit et la liberté », l’atmosphère publique a été dictée récemment par un développement uniquement notable dans la quête pour l’égalité dans le foot. La coupe du monde des femmes a captivé la nation d’une manière évocatrice de la fièvre en été de 2006. Pendant quatre semaines, les transferts et les scandales du foot des hommes est d’une importance secondaire par rapport à son équivalent féminin. Les Allemands veulent fêter, et le monde commence à fêter avec eux. C’est le «World Cup Fever », le « Sommermaerchen » et ça représente sans doute un pas en avant pour les footballeuses globales.

L'élimination des allemandes a étonné le monde du foot féminin

Cette atmosphère était bien sûr plus notable lorsque l’équipe allemande restait compétitive dans le tournoi. L’excitation publique en Allemagne pour cette coupe du monde était racinée partiellement dans la prévision univoque d’une troisième réussite de suite, et depuis leur élimination par le Japon le weekend dernier, une ambiance de déception chez les Teutons est évidente.

En France, cependant, on voit une situation assez différente. Tandis que les Allemands ont d’abord attendu peut-être trop de leur équipe, et maintenant ils n’expériencent que la déception, l’intérêt des Français dans ce tournoi a augmenté au cours de l’été. Il y a deux mois, il n’y avait que le bihebdomadaire allemand « kicker » en Europe, qui préparait vraiment ses lecteurs pour la coupe du monde; aujourd’hui, c’est le « FranceFootball » et « L’équipe » qui mènent la couverture. La réussite inouïe de l’équipe nationale, en qualifiant en demi-finales pour la première fois a incité de la fierté et de la joie dans le monde du foot français. La France exerce actuellement son influence sur le monde du football féminin d’une manière qu’on n’a jamais vu, et malgré leur élimination en demi-finales, le message des semaines passées est clair.

Ce message est ciblé aux nations comme l’Allemagne et les États-Unis, qui ont exercé un monopole sur le foot des femmes pour les dernières deux décennies: leur domination ne durera plus très longtemps. Les nations comme la France et le Japon ont vécu des révolutions tactiques, physiques et mentales; ils menacent l’invincibilité de tels pays dominants, et ils créent alors un jeu plus compétitif et plus engageant.

Le Japon: les nouvelles reines du foot globale.

 

Et voila: l’égalité. Auparavant il n’y avait que deux attitudes typiques en ce qui concerne le foot féminin. Le premier était la rejette immédiate, misogyne et mal informée, qui devient heureusement de moins en moins courant dans le foot global; le second est l’admiration grandiloquente et superflue des commentateurs masculins qui sont un peu trop fiers de leur coté féministe, et qui déclarent bruyamment leur libéralité à l’égard du foot féminin, sans vraiment l‘accepter comme une forme authentique du jeu. Les deux sont également moches et nocives au vrai développement du foot féminin, est les deux sont basées sur le même principe: que le foot des femmes reste – et restera toujours – physiquement, techniquement et esthétiquement inférieur, au foot des hommes. Cette conclusion, en outre, est traditionnellement venue d’évidences faibles mais souvent citées : que les joueuses ne montrent pas la même qualité que les hommes, et que les tournois sont exclusivement dominés par les mêmes équipes. La chute d’Allemagne et la réussite du Japon et de la France ont vigoureusement réfuté ces évidences. Il y a du changement dans l’air pour les reines traditionnelles du foot, et ses critiques sont rendus de plus en plus risibles.

Le foot, avec sa popularité globale, a toujours eu une tendance à mettre en place des mesures égalitaires avant même le reste de la société Regardons la disparition presque totale du racisme du foot de l’Europe de l’ouest pendant les dernières vingt ans pour un exemple décisif. Pourtant, dans le foot féminin, on est encore trop loin de l’égalité. Avec les changements qui se passent actuellement dans l’hiérarchie du jeu, et avec l’intérêt croissant grâce à la coupe du monde, cette été, le foot des femmes a finalement atteint la popularité qu’il mérite; maintenant, il faut qu’il ne la perde pas.

Hinterlasse einen Kommentar

Eingeordnet unter Uncategorized